Skip to main content

klermor

Frisson sourd et blanc

Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc
Frisson sourd et blanc

Soudain, au creux d’une épaisse forêt, mes pas que je croyais silencieux ont dérangé un chevreuil attentif...

sur la trace étouffée
de mes fractures
Ô pâle solitude